Améliorer l'accès aux traitements

Sobi et Sanofi Genzyme s’engagent auprès de la WFH pour les patients hémophiles.
Image

Nous pensons qu’un accès équitable aux traitements est une responsabilité sociale partagée.

Nous avons à coeur de contribuer à améliorer l’accès aux traitements pour tous.
Selon la Fédération Mondiale de l’Hémophilie (WFH), environ 400 000 personnes dans le monde sont hémophiles, parmi lesquelles, 300 000 n’ont pas accès à un traitement régulier.1
En 2014, Sobi et Sanofi Genzyme se sont engagés à donner au cours des 10 prochaines années un milliard d’unités internationales (UI) de facteurs de coagulation à des programmes d’aide humanitaire pour les pays en voie de développement. Cette donation permettra aux systèmes de santé de ces pays de s’organiser pour fournir de meilleurs soins.
En 2016, Sobi et Sanofi Genzyme ont réalisé leur premier don de 100 millions d’unités.2

Cette donation a permis de multiplier par 6 le nombre de patients traités dans les pays ayant bénéficié du don par comparaison avec l’année 2014.
Ainsi, le nombre de patients bénéficiant du don de facteurs de coagulation est passé de 2119 à 14 579. Le nombre de patients sous prophylaxie est passé de 0 à 852, parmi lesquels on comptait 458 enfants de moins de 10 ans.
Le nombre d’épisodes hémorragiques traités a été multiplié par 7 avec environ 6153 épisodes hémorragiques traités en 2014 contre 42 195 en 2016.
Aussi, le nombre de pays réalisant des chirurgies est passé de 3 à 22 avec 795 chirurgies réalisées en 2016 contre 21 en 2014.

1.https://www.wfh.org/fr
2. First-year results of an expanded humanitarian aid programme for haemophilia in resource-constrained countries. Peter et al. Haemophilia. 2018;1–7.

Dernière mise à jour : Mai 2019

Améliorer l'accès aux traitements

Sobi et Sanofi Genzyme s’engagent auprès de la WFH pour les patients hémophiles.
Image

Nous pensons qu’un accès équitable aux traitements est une responsabilité sociale partagée.

Nous avons à coeur de contribuer à améliorer l’accès aux traitements pour tous.
Selon la Fédération Mondiale de l’Hémophilie (WFH), environ 400 000 personnes dans le monde sont hémophiles, parmi lesquelles, 300 000 n’ont pas accès à un traitement régulier.1
En 2014, Sobi et Sanofi Genzyme se sont engagés à donner au cours des 10 prochaines années un milliard d’unités internationales (UI) de facteurs de coagulation à des programmes d’aide humanitaire pour les pays en voie de développement. Cette donation permettra aux systèmes de santé de ces pays de s’organiser pour fournir de meilleurs soins.
En 2016, Sobi et Sanofi Genzyme ont réalisé leur premier don de 100 millions d’unités.2

Cette donation a permis de multiplier par 6 le nombre de patients traités dans les pays ayant bénéficié du don par comparaison avec l’année 2014.
Ainsi, le nombre de patients bénéficiant du don de facteurs de coagulation est passé de 2119 à 14 579. Le nombre de patients sous prophylaxie est passé de 0 à 852, parmi lesquels on comptait 458 enfants de moins de 10 ans.
Le nombre d’épisodes hémorragiques traités a été multiplié par 7 avec environ 6153 épisodes hémorragiques traités en 2014 contre 42 195 en 2016.
Aussi, le nombre de pays réalisant des chirurgies est passé de 3 à 22 avec 795 chirurgies réalisées en 2016 contre 21 en 2014.

1.https://www.wfh.org/fr
2. First-year results of an expanded humanitarian aid programme for haemophilia in resource-constrained countries. Peter et al. Haemophilia. 2018;1–7.

Dernière mise à jour : Mai 2019